Les monuments funéraires Michelsberg de Beaurieux et de Concevreux

07 juillet 2020 par Louise GOMART

Responsables : L. Manolakakis & C. Thevenet

Le monument funéraire de Beaurieux La Plaine, daté de 4200/4150 BCE, se situe à environ 800 m au nord de l’habitat contemporain de Cuiry et a constitué une découverte fondamentale sur la connaissance des pratiques funéraires Michelsberg. Le mobilier lithique, déposé dans les deux tombes masculines qu’il renfermait, est lui aussi exceptionnel, avec 20 armatures de flèches, certaines décorées, et des lames massives.

Presque en face, sur la rive gauche de l’Aisne, j’ai co-dirigé avec C. Thevenet, la fouille d’un monument à Concevreux ‘La Rosière’, à moins de 500 m à l’ouest de l’enceinte Michelsberg de Concevreux. Si le monument s’est avéré extrêmement érodé, sans tombe conservée, les similarités avec celui de Beaurieux sont telles qu’elles justifient sa publication.

Plan des fouilles de Concevreux ‘La rosière’.

Une petite monographie, Les pratiques funéraires Michelsberg dans la vallée de l’Aisne (L. Manolakakis et C. Thevenet dir.) intègrera les deux monuments funéraires de Beaurieux et Concevreux, et les quatre sépultures Michelsberg isolées de Cuiry. Elle offrira les analyses détaillées des pratiques funéraires, architecturales et rituelles, ainsi qu’une synthèse sur les comparaisons synchroniques (Michelsberg du Bassin parisien et rhénan) et diachroniques (Néolithique moyen I, Cerny).

Les décors des 20 armatures de flèche font l’objet d’un article en propre, en cours de rédaction avec M. Regert (CNRS CEPAM) et L. Bellot-Gurlet (UPMC). Lorsque j’ai découvert ces motifs peints au cours de la fouille, j’ai en effet engagé une collaboration pour la caractérisation chimique des résidus.