THIÉBAULT Stéphanie

Directrice de recherche de classe exceptionnelle au CNRS
Email
stephanie.thiebault@cnrs.fr

Parcours professionnel

• Février 2013-février 2021 Directrice de l’Institut Écologie et Environnement du CNRS.

• Directrice scientifique adjointe, chargée de la fonction d’agence et des actions transversales au département environnement et développement durable, devenu Institut écologie et environnement du CNRS au 1er janvier 2009.

• 2004-2008. Présidente de la section 31 du CoNRS Hommes et Milieux : évolutions – interactions.

• 1991-1998. Sous directrice Laboratoire de Paléoenvironnements, Anthracologie, Action de l’Homme CNRS-Univ. Montpellier 2.

• Entrée au CNRS 01/03/1988

Diplomes

• 1999 – HDR “ Dynamique des paysages et intervention humaine du Tardiglaciaire à l’Holocène, de la Méditerranée aux Préalpes sud-occidentales apport de l’analyse anthracologique ” Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne

• 1983 – Doctorat d’Ethnologie préhistorique : “ L’Homme et le milieu végétal à la fin du Tardiglaciaire et au Postglaciaire : analyses anthracologiques de six gisements des Préalpes sud-occidentales” Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Distinctions

• 2008 – Médaille d’argent du CNRS

Activités de gestion de la recherche – jusqu’en 2021 : Directrice de l’Institut Écologie et Environnement CNRS-INEE

• Pilotage de 108 structures opérationnelles de recherche (dont 90 laboratoires communs avec les Universités), 11 laboratoires internationaux (communs avec des Universités à l’étranger), 7 laboratoires communs avec des industriels et 845 contrats avec des industriels (35 startup, 43 brevets, 42 licences), représentant 7300 personnels dans les laboratoires.

• Gestion des moyens CNRS (14 Millions €/an) dossiers Infrastructures et Équipement, Pilotage de projets institutionnels de recherche

• Stratégie scientifique de l’INEE, suivant l’agenda 2030 des Nations Unies, privilégie 3 axes stratégiques de recherche :

1) l’écologie globale pour comprendre et relier les processus écologiques aux multiples impacts du changement global (liés aux changements climatiques ou aux activités humaines).

2) l’adaptation au changement global, qui requiert une démarche d’étude systémique fondée sur l’observation, l’expérimentation, la modélisation et l’archivage pour proposer des solutions.

3) le développement des conditions d’une recherche d’excellence, en développant des dispositifs dédiés ou de nouveaux domaines de recherche : écologie de la santé, ADN environnemental, écologie chimique…

Implications institutionnelles – jusqu’en 2021

International               

• Membre élue au Steering Committee du Belmont Forum (2017-2020)

• Membre du groupe miroir du MESRI Belmont Forum-Future Earth (co-lead)

Europe

• Pilotage pour la France des Zones Ateliers dans le programme LTER (long term ecological research)

• Pilotage pour la France (leader) de l’infrastructure ANAEE (Analyse and experimentation on ecosystems) pour ANAEE-Europe

National

AllEnvi (Alliance pour l’Environnement) : Vice-Présidente prospective et programmation scientifique (2013-2021)

CNRS                                              

• Membre du collège de Direction du CNRS (2013-2021)

Représentation Institutionnelle

• Conseil d’Administration de la Fondation Recherche Biodiversité -FRB (2013-2021)

• Conseil d’Administration de Sorbonne-Université (2017-2021)

• Conseil d’Administration de l’Agence Nationale de la Recherche -ANR (suppléante d’Antoine Petit-2021)

• Conseil d’Administration de Montpellier Université (2013-2017)                                                         

Représentation Intuitu personae

• Conseil d’Administration de l’Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer (IFREMER) (2016-2020)

• Conseil d’Administration de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) (2015-2021)

• Conseil d’Administration de l’Institut National de Recherches Archéologiques (INRAP) (2012-2018)

• Conseil d’Administration du Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN) (2013-2018)

• Membre du Conseil scientifique de l’Agence Nationale des Déchets Radioactifs (ANDRA) (2013-2016)

Soft lobbying

Nations Unies

• 2019    IPBES 7 (Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques) à l’UNESCO (Paris)

• 2018     COP 24 Co-lead de la journée CNRS-Académie des Sciences de Pologne (Katowice)

• 2017      ODD14 Ocean (Délégation française à New-York)

• 2016      COP 22 Animation d’un side event sur le changement climatique en Méditerranée (Marrakech)

• 2015      COP 21 Organisation de 2 side events (Paris)

Activités éditoriales et de formation

• Évaluation pour des revues internationales et nationales à comité de lecture : une dizaine d’articles évalués par an

• Évaluation de programmes scientifiques : une vingtaine de projets évalués par an

Jury de thèses international et national : une quarantaine dont 15 directions de thèses au cours de la carrière

Jury d’Habilitations à Diriger les Recherches (HDR) : 25 à 30 au cours de la carrière

Activités de recherche

Directrice de Recherche de classe exceptionnelle (DRCE2)

Dynamique des végétations des 15 derniers millénaires sous influence climatique vs anthropique

Mots clés : Dynamiques de végétations, relations Hommes-Milieux, gestion forêt, paléoécologie, anthracologie, paléobotanique.

L’élément central qui caractérise mes recherches est l’étude des dynamiques de végétation au cours des 15 derniers millénaires, notamment les relations entretenues par les derniers chasseurs-cueilleurs et les premiers agriculteurs avec leur milieu végétal, au moyen d’une méthode : l’anthracologie ou analyse des charbons de bois développée en France, en Europe et à l’international. Ces avancées reposent sur des supports méthodologiques rigoureux, auxquels j’ai contribué. Ainsi, j’ai pu mettre en évidence l’existence de marqueurs anthropiques, suggérant les modes de gestion des environnements, des territoires du passé et de leur évolution. C’est l’origine du système agro-sylvo-pastoral qui est envisagé pour tout l’Holocène jusqu’à une période sub-actuelle. Pour cela, ma recherche à l’étranger sur des sites localisés en région semi-aride (Méditerranée orientale (Chypre, Turquie, Bulgarie) ; Pakistan ; Djibouti…), dont la documentation archéologique est souvent très lisible, fut d’un grand intérêt.

J’ai pris une part importante dans le développement et la formation des disciplines environnementales en archéologie, et à la mise en place de l’archéologie environnementale (bio-archéologie) en France, ce qui a été souligné par l’attribution, en 2008, de la médaille d’argent du CNRS.

Depuis plus de 35 ans, j’ai contribué à l’enseignement de cette discipline dans diverses cursus universitaires, Montpellier, Paris 1 Panthéon-Sorbonne et MNHN.

Publications                                             

Mes publications : 2 ouvrages, 10 directions d’ouvrage, 52 articles publiés dans des revues nationales ou internationales à comité de lecture, 38chapitres ou articles publiés dans des ouvrages collectifs, 50 articles publiés dans les actes de colloques nationaux ou internationaux et 22 articles publiés dans des revues plus locales, des ouvrages de vulgarisation ou des rapports ronéotés et 15 préfaces ou avant-propos dans le cadre de mes fonctions au CNRS-INEE.

https://scholar.google.fr/scholar?hl=fr&as_sdt=0,5&q=%22st%C3%A9phanie+Thi%C3%A9bault%22

CLAUDET J., et al. 2020 — A Roadmap for Using the UN Decade of Ocean Science for Sustainable Development in Support of Science, Policy, and Action, One Earth, vol.2; issue 1, pp. 34-42. https://doi.org/10.1016/j.oneear.2019.10.012

EUZEN A., LAVILLE B., THIÉBAULT S. (sous la direction de) 2017 — Adapting to climate change – A question for our societies. Edisens.https://www.edisens.fr/adapting-to-climate-change-ebook

THÉRY-PARISOT I., THIÉBAULT S., et al. 2018 — Illuminating the cave, drawing with black wood charcoal: new insights from La Grotte Chauvet -Vallon-Pont d’Arc Cave (France) through Charcoal fragments Analysis. Antiquity, Cambridge University Press. https://doi.org/10.15184/aqy.2017.222.

THIÉBAULT S., MOATTI J.-P. (direction scientifique) 2016 — The mediterranean Region under Climate Change – A Scientific Update- AllEnvi-IRD, 730 p.https://books.openedition.org/irdeditions/24549?lang=fr

LAVILLE B., THIÉBAULT S., EUZEN A. (sous la direction de) 2015 — Designing solutions to climate change. Victoire Éditions, Paris, 385 p.https://www.edisens.fr/e-books/designing-solutions-to-climate-change-ebook