Les monuments funéraires Michelsberg de Beaurieux et de Concevreux

Le monument funéraire de Beaurieux La Plaine, daté de 4200/4150 BCE, se situe à environ 800 m au nord de l’habitat contemporain de Cuiry et a constitué une découverte fondamentale sur la connaissance des pratiques funéraires Michelsberg. Le mobilier lithique, déposé dans les deux tombes masculines qu’il renfermait, est lui aussi exceptionnel, avec 20 armatures de flèches, certaines décorées, et des lames massives.

Responsables : L. Manolakakis & C. Thevenet

Le monument funéraire de Beaurieux La Plaine, daté de 4200/4150 BCE, se situe à environ 800 m au nord de l’habitat contemporain de Cuiry et a constitué une découverte fondamentale sur la connaissance des pratiques funéraires Michelsberg. Le mobilier lithique, déposé dans les deux tombes masculines qu’il renfermait, est lui aussi exceptionnel, avec 20 armatures de flèches, certaines décorées, et des lames massives.

Presque en face, sur la rive gauche de l’Aisne, j’ai co-dirigé avec C. Thevenet, la fouille d’un monument à Concevreux ‘La Rosière’, à moins de 500 m à l’ouest de l’enceinte Michelsberg de Concevreux. Si le monument s’est avéré extrêmement érodé, sans tombe conservée, les similarités avec celui de Beaurieux sont telles qu’elles justifient sa publication.

Plan des fouilles de Concevreux ‘La rosière’.

Une petite monographie, Les pratiques funéraires Michelsberg dans la vallée de l’Aisne (L. Manolakakis et C. Thevenet dir.) intègrera les deux monuments funéraires de Beaurieux et Concevreux, et les quatre sépultures Michelsberg isolées de Cuiry. Elle offrira les analyses détaillées des pratiques funéraires, architecturales et rituelles, ainsi qu’une synthèse sur les comparaisons synchroniques (Michelsberg du Bassin parisien et rhénan) et diachroniques (Néolithique moyen I, Cerny).

Les décors des 20 armatures de flèche font l’objet d’un article en propre, en cours de rédaction avec M. Regert (CNRS CEPAM) et L. Bellot-Gurlet (UPMC). Lorsque j’ai découvert ces motifs peints au cours de la fouille, j’ai en effet engagé une collaboration pour la caractérisation chimique des résidus.

Voir aussi dans «Projets en cours»

ANR ARABIANCAIRNS. Une approche intégrée des tombes monumentales protohistoriques dans la péninsule arabique Financé par l’Agence Nationale de la recherche (2022-2026), le projet ARABIANCAIRNS vise à analyser le phénomène mégalithique à large échelle des tombes à cairn, emblématiques de l’Arabie protohistorique (c. 5500-300 avant notre ère). Contribution à la monographie de la Nécropole de Varna Trois volumes bilingues (allemand, anglais) dédiés à la nécropole de Varna, Das Varna Gräberfeld, paraîtront aux éditions Philipp von Zabern, dans la collection du DAI Eurasien Series, sous la direction de V. Slavčev. J’y suis en charge du mobilier lithique, que j’ai intégralement repris après le récent récolement des inventaires funéraires. L’approche pluridisciplinaire croisera les données technologiques et typologiques des pièces lithiques, en lien avec les approvisionnements en matières premières et les types de production, ainsi que l’analyse fonctionnelle réalisée par M. Gurova. L. Manolakakis in V. Slavčev, Dir. (2020, à paraître) Industries lithiques chalcolithiques de Sultana Mes recherches portent sur les industries lithiques des sites chalcolithiques de Sultana, à la faveur des nouvelles fouilles menées par C. Lăzăr, comprenant la formation d’un étudiant roumain à la technologie lithique. Autour du grand tell daté du Gumelnița et fouillé en 1924 (Andrieșescu 1924), se trouvent des sites plats et des cimetières couvrant l’ensemble du Chalcolithique : Boian pour l’étape ancienne et Gumelnița pour l’étape récente. Les sites sont installés dans la grande plaine loessique roumaine, sur la rive droite du Moștistea, affluent du Danube, et aujourd’hui au bord du lac artificiel de Moștistea.